jeudi 3 avril 2008

Au Cargö hier soir !

Hier soir, nous avons eu le plaisir de passer une excellente soirée…
Cependant, deux constats s’imposent.

Le 1er :

Oldelaf et Monsieur D, je suis définitivement fan !
(Monsieur Doudou aussi, ça tombe bien)
Avouons le carrément, nous n’avions pris les billets que pour eux.

Mais cela nous a permis de découvrir en première partie « Allons y tant qu’c’est chaud » un groupe Normand vraiment agréable…
De sacrés musiciens qui nous ont fait passer une première partie extra (ce qui est rare, je suis casse pieds, en général, je n’aime pas les premières partie).

Ensuite, « Les Blérots de Ravel », sur scène ça déménage, ça part dans tous les sens, mais dans le bon sens du terme.
On tape du pied, on claque des mains, bref ça donne envie de danser !
Nous avons acheté leur dernier album la semaine dernière…
Et vraiment, il faut les voir sur scène.
Je pense que l’album va nous paraître un peu plus fade maintenant.
Il faut que je le réécoute pour vous dire.

Mais le clou du spectacle, ceux que l’on attendait (ben oui, je vous l’avais dit, on est venu rien que pour eux ) : Oldelaf et Monsieur D !!!

Un poème à eux tous seul !

De la musique, un peu de cynisme et beaucoup d’humour !
Ils ont joué pendant à peine plus d’une heure…

Et c’était beaucoup trop court !!!

Ce matin en me réveillant j’ai encore un de leurs aires en tête (Nathalie…), et une seule envie : acheter le disque !

Oui mais voilà, nous n’arrivons pas à trouver l’album…

Il est indisponible.

A la fin du concert ils ont annoncé qu’ils vendaient leurs disques à la sortie (mais eux non plus n’avaient plus le deuxième, c’est dire si ça marche.)
Ni une ni deux, M Doudou me prend mon portefeuille et file voir ça de plus prés.
Ben oui, on en aurait eu au moins un sur deux.
C’est mieux que rien.
Et je vois mon Monsieur Doudou revenir dépité, 10 minutes après…
Chèque ou espèces… je n’avais que ma carte bleue !

Dommage.

On trouvera bien une solution.

Il faut qu’on trouve une solution !
C’est comme une drogue, une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer.
J’ai hâte de pouvoir les revoir sur scène !

Le deuxième constat est moins réjouissant !
Et oui, avec la trentaine, on devient des vieux c*ns !

Je vous esssplique !

Concert à 21h, on arrive à 20h40 (et oui, il y a dix ans on serait arrivé à l’arrache à 21h05, mais en vieillissant, on devient prévoyant… le temps de trouver une place, tout ça !)

Aux alentour du Cargö, des D’jeunes cool partout !
Dread Locks et sarouel en tenue officiel…

Merde, on va se faire repérer !

Moi à Monsieur Doudou : « Qu’est ce qu’on fait ? »
Monsieur Doudou : « Ben, on est là on y va… »

OK

N’écoutant que notre courage, on traverse la foule, et ça va, on passe sans encombres !

Le Cargö, c’est la première fois qu’on y met les pieds…

Découvertes.

« Tient y’a un bar qui donne juste à côté de la salle de concert…
Rholala, je sais pas si c’est une bonne idée, les D’jeunes vont picoler… C’est pas bien ça !
Dis Monsieur Doudou, je prendrais bien une petite bière moi.
Ha ben oui, mais moi, c’est pas pareil !
»

Le concert c’est debout que ça se passe, mais ça on le savait en y allant, et comme deux petits vieux, on s’est jeté sur les trois malheureuses chaises installées dans le fond.

L’âge je vous dis.

Le D’jeunes est bruyant par nature, et imbibé encore plus.
Durant le concert nous avons eu droit aux histoires de c*l de Neuneu et Nunuche, les questions en rapport avec les prochains partiels… bref des discussions de D’jeunes quoi.
Forcément, c’est un peu casse pieds au début, mais c’est vite passé, il faut bien l’avouer !

Autre chose, le look D’jeunes, et bien on l’a plus.

Et oui, et hier soir on s’en est bien rendu compte.
Fini l’époque ou on orchestre savamment les différentes épaisseurs de Tee Shirt pour faire « naturel négligé » (si si, c’était déjà à la mode quand j’étais au lycée )…
Et nous de critiquer : « Hé, t’as vu son pantalon ? Et là ? T’as vu la touche ? Non mais franchement ! N’importe quoi »

Des vieux c*ns je vous dis, la trentaine ne nous réussit pas.

Et puis, moi j’étais drôlement contente d’avoir une chaise, par ce que mamie, elle était crevée hier soir… alors tenir plus de 3h debout, un peu raide.

Faut se faire une raison…

Mais ce qui nous a rassuré tout de même, c’est d’entendre les personnes derrière nous…

Des vrais vieux eux !
Au moins … pfiuuuu… 50ans je pense (***)!

Ils ont râlé toute la soirée, que c’était pas des places assises (ben oui, mais en même temps, le Cargö, c’est pas le Zénith) et qu’apparemment, ils ne savaient pas qu’il y avait deux autres groupes avant les Blérots…
Que c'était long, et tout et tout...
Pfiuuu, j’vous jure !
Les vieux…

Du coup on en est ressorti tout ragaillardis, en ce disant, que c’est bon, on est pas des vieux c*ns…
Enfin presque !

(*** ) : Si, j’ai osé le dire !!!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

hello !