jeudi 30 janvier 2014

Égalité et compagnie !


... Égalité des sexes, parité, théorie du genre...

On entend ces mots partout !
Et j'avoue que cela me saoûle !
Je ne pense pas être réactionnaire.
Mais tout de même.
Arrêtons un peu de nous prendre la tête pour un oui ou un non !

La parité en politique...
En voilà une belle chose.
Donc si je comprends bien, on préférera mettre une femme incompétente ( c'est un exemple bien sur, je vous entends déjà hurler derrière votre écran ! ) sur une liste électorale plutôt qu'un homme, sous prétexte de respecter l'égalité des sexes ?
Super !
Remarque un incompétent de plus ou de moins en politique...
De quel droit reproche t'on à une femme de ne pas vouloir faire carrière ?
Par ce que maintenant on est pas une vrai femme si on a pas un poste à responsabilité ?
Et maintenant on s'attaque aux enfants.
Ben voyons...
Que va t'on inventer ?
Est ce que demain on va m'obliger à couper les cheveux de mes filles à la brosse et les inscrire au foot une année sur deux afin qu'elles comprennent bien qu'elles sont égales aux garçons ?
Non mais vraiment.

Aux parents d'apprendre à leurs enfants qu'ils peuvent accomplir de grande choses.
Filles comme garçon.

Et oui, l'exemple commence à la maison.
Par exemple ici, j'ai appris à l'Homme à poser de la tapisserie.
J'ai mon permis moto et un meilleur sens de l'orientation que l'homme.
Dés qu'il a un peu de temps il m'aide pour les taches ménagères.
De quel droit imposer un mode de vie bien précis aux français.
De quel droit ce gouvernement impose aux femmes de trouver un travail ?
Encore faudrait-il qu'il y en ait du travail !

Peut être que certaines femmes sont très épanouies dans leur vie de femme au foyer.
Comme certaines vivent très bien sans vouloir d'enfant, avec d'autres centres d'intérêts dans leur vie.

Moi si je pouvais, je resterais à m'occuper de ma petite famille et de ma maison. Oui !
Pourtant j'ai des diplômes, je viens d'une famille ou les deux parents travaillaient.
Malheureusement le contexte actuel fait que sans un deuxième salaire il est difficile de vivre correctement.
Alors nous avons fait le sacrifice du congé parental, c'est un choix. Je m'occupe de tout, maison, enfants, y compris le potager. Les fins de mois sont plus que difficile. Il n'y aura pas de vacances cette année non plus.
L'Homme est absent de la maison de 7h30 à 19h dans le meilleur des cas. Sans compter le travail le weekend et de nuit lors des astreintes.
Et pourtant si un soir il rentre par chance un peu plus tôt, son plaisir est de s'occuper des enfants, leur donner leur bain. Jouer avec eux.

Oui c'est dur, mes journées sont bien ( voir même trop ) remplies. Mais lorsque je devrais reprendre le travail ( payé à peine plus que le smic ) nous partagerons à nouveau les tâches.
Et cela sera encore plus dur.
Pour les enfants surtout.
Garderie le matin, le soir.
Centre aérée pour les vacances et le mercredi.
Courir, toujours courir...

Moi, franchement, ce n'est pas l'image idéale que j'avais en tête pour ma vie de famille.

Alors pitié... Laissez nous être des mamans, des papas, des hommes et des femmes !
Laissons les enfants grandir.

Je pensais vivre dans une belle démocratie...
Les événements de ces derniers temps me font craindre pour notre futur.

Respectons les droits des uns et des autres.
Respectons TOUTES les religions.

Et surtout, surtout pensons à l'avenir de nos enfants.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

hello !