jeudi 5 juin 2014

6 juin 2014...

... 
Ce non rendez-vous pour nous. 

Un jour comme il y en a peu. 
Comme beaucoup le disent, c'est la dernière grosse commémoration. 

Je me souviens du 50eme anniversaire, qui nous avait énormément marqué.  J'étais au collège à l'époque. 
Des contingents de tous les pays campaient à 200m de chez mes parents. 
Mon père avait invité des soldats britanniques à la maison. 
L'occasion de tester mon anglais hésitant. 
Le lendemain, nous avions eu le plaisir de monter dans leur hélicoptère, au sol certe, mais tout de même !

De beaux souvenirs, d'un rendez vous avec l'histoire.  
Un rendez vous citoyens. 

Demain c'est le 70eme anniversaire. 
Et nous n'en verrons rien. 
Ces 80 kilomètres de côtés illuminés par 25 feux d'artifices tirés en même temps ce soir, nous n'en verrons rien. 

L'état voulait que les normands soient au rendez vous... Difficile à réaliser !

Déjà demain il y a école, et travail. 
Difficile d'assister aux commémorations dans ces conditions. 
Les routes sont bloquées, et à moins d'avoir un précieux sésame, impossible de rouler sur de nombreux axes. 
Pour avoir roulé un peu aujourd'hui, je peux vous dire que des policiers il y en a dans le coin. 
Mais aucuns pour régler la circulation.

En ces jours noirs où le gouvernement s'indigne de la montée du FN en France, quel manquement. Un rappel des dégâts du fascisme et du nazisme n'aurait pas fait de mal à certain.
Pourquoi la préfecture n'a pas décidé d'une journée exceptionnelle ? 
Tout le monde dit que c'est la dernière grosse commémoration. 
Alors pourquoi ne pas avoir décidé d'un vrai rendez-vous citoyens ?
Pourquoi ne pas avoir invité les élèves de chaque commune à participer à ces événements. Et pas seulement quelques une ? 

J'ai du mal à comprendre...

Et encore, estimons nous heureux d'avoir reçu dans notre boîte aux lettres ce petit guide. Mon oncle et ma tante, pourtant à quelques rues de chez nous dans une commune limitrophe, ne l'ont même pas reçu...


Nous nous contenterons donc de l'exposition à la mairie de notre commune, traitant de la destruction et de la reconstruction de notre petite ville.
Peut être irons-nous voir les parachutistes samedi matin, dans une commune voisine.

Et je le regrette. 

Mes grands-parents ont vécu tous cela. 
Ma grand mère était sous les bombardements de Caen. Elle m'en a parlé quelques fois. 
Notre environnement fait que nous avons été élevé avec toujours en mémoire ces sombres années. 
Un sentiment oppressant à force. 
Et lorsqu'il s'agit de "fêter" ces événements, on se sent mis à l'écart. 
Alors un gros bémol sur ce 70eme anniversaire, comme l'impression d'un rendez vous manqué.
De ceux que l'on regrette longtemps...

Nous nous contenterons donc de regarder les retransmissions à la télévisions... De ces commémorations qui ont mieux à moins de 10km de chez nous.

Un grand merci à tous ceux qui se sont battus pour nous. Qui nous ont permis d'être libre.

Merci ! 


2 commentaires:

  1. Tu dois être super déçue.. et je te comprends ! Bises ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, j'aurais aimé profiter un peu de ses commémorations... J'ai longtemps habité à Vers Sur Mer, et même à l’école c’était un sujet de tous les jours.
      Beaucoup de normands on eu le sentiment d'être exclus de ses commémorations.
      C'est dommage !

      Supprimer

hello !